LISTE D'ENVOI
Recevez les dernières nouveautés par courriel.

Votre courriel :

Nouveaux membres

Afin de mieux vous servir, veuillez sélectionner votre code régional dans la liste ci-dessous.

Go to english version


La BMW GS atteint les 500 000 exemplaires

2 juin 2009

par BMW Motorrad

Communiqué de presse
Source: BMW Motorrad

Success story : la 500 000e GS sort des ateliers berlinois
Que ce soit dans les courses tout-terrain ou les rallyes, les modèles BMW GS se sont imposés en l’espace de trois décennies grâce à leur polyvalence. Le 12 mai 2009, la BMW GS a franchi la barre des 500 000 unités produites, avec la sortie d’une R 1200 GS des ateliers de Berlin.

Le développement des motos BMW GS n’a cessé de se poursuivre depuis 1980, forgeant l’image de marque de BMW Motorrad plus que n’importe quel autre modèle. A l’origine, le moteur « boxer » bicylindre à plat était réservé exclusivement aux modèles BMW GS, puis en 2000, il équipe la F 650 GS, une monocylindre toujours fabriquée sous le nom de G 650 GS. Début 2008, la célèbre famille BMW GS s’agrandit avec l’arrivée de la F 650 GS et de la F 800 G, dotés d’un moteur bicylindre en ligne.

BMW F 800 GS 2009

BMW Motorrad est l’héritier d’une longue tradition dans le domaine des courses tout-terrain. En 1980, Rolf Witthöft remporte le championnat d’Europe tout-terrain sur une 800 cc BMW, l’année même où la R 80 G/S fait ses débuts avec un moteur de 50 ch, une puissance qui peut sembler bien modeste au regard des standards d’aujourd’hui. Son châssis innovant et son faible poids (186 kg à peine) lui permettent non seulement de briller par ses qualités en tout-terrain mais également d’afficher une grande fiabilité pour une utilisation au quotidien, ce qui fait de ce modèle un compagnon de voyage idéal. Parmi les nouveautés les plus remarquées, le monobras oscillant BMW à l’arrière, baptisé Monolever. Dotée du moteur le plus performant de sa catégorie à l’époque, cette moto enduro crée à l’époque un nouveau segment : celui des trails tout-terrain à grande cylindrée.

En 1981, Hubert Auriol, spécialiste des courses dans le désert, remporte le Paris-Dakar à moto et renouvelle cet exploit en 1983. Toujours conçus à partir des modèles produits en série, les modèles bicylindre à plat remportent également la victoire en 1984 et en 1985 avant que Gaston Rahier, champion belge de motocross, ne quitte la compétition.

La R 80 G/S et sa dauphine, la R 100 GS, font alors partie des modèles les mieux vendus par BMW dans cette catégorie, plébiscités par les motards appréciant les longues distances. Particulièrement robustes, fiables et maniables, les GS conquièrent rapidement le monde entier.

Lorsque le modèle est revisité en 1987, la R 80 GS et la R 100 GS sont dotées d’un nouveau bras oscillant parallélogramme révolutionnaire, le Paralever, et de roues à rayons croisés brevetées. Puis en 1988, au salon IFMA de Cologne, BMW Motorrad présente la R 100 Paris-Dakar dotée d’un avant spécial rallye, tout comme le bloc moteur et le réservoir de 35 litres, et conçue sur le modèle de la moto de course qui avait permis à Eddy Hau (Munich) de remporter, en tant que pilote privé, le Paris-Dakar dans la catégorie marathon.
En 1990, pour fêter le dixième anniversaire de la célèbre trail routière BMW, la R 80 GS et la R 100 GS sont redessinées pour rappeler la version spéciale Paris-Dakar.

Dans le même temps, les motos BMW continuent à s’imposer dans les courses tout-terrain. Ainsi, en 1992, Jutta Kleinschmidt court son premier Paris-Dakar sur une BMW R 100 GS privée très semblable au modèle standard et franchit la ligne d’arrivée au Cap en remportant le Trophée des femmes.

En 1993, BMW lance une nouvelle série dotée d’un moteur bicylindre à plat 4 soupapes, qui rencontre rapidement un vif succès. Au mois de septembre, la R 1100 GS dotée d’un réservoir de 25 litres et d’une selle double grand confort fait une forte impression au Salon International de l’Automobile (IAA) de Francfort. Outre les nouveaux moteurs bicylindre à plat 4 soupapes, BMW présente alors également son nouveau système de suspension avant Telelever.

En 1998 sortent la R 1100 GS de 80 ch et la F 850 GS (70 ch). Au cours des années qui suivent, la capacité, la puissance et les valeurs de couple des moteurs GS ne cessent d’augmenter. Le dernier modèle sorti à ce jour, la BMW R 1200 GS, délivre 105 ch, pour un couple maximal de 115 Nm.

La GS dotée du moteur bicylindre à plat traditionnel est aujourd’hui la moto la plus appréciée de toute la gamme BMW Motorrad. En 2008, 35 305 BMW R 1200 GS et R 1200 GS Adventure ont été vendues à travers le monde.



Photos : Philippe Champoux et Matthieu Lambert